CAISSE DE SOUTIEN AUX LIVREURS « UBÉRISÉS » EN GRÈVE

8a5y4rnhSuite aux nombreuses dégradations de nos conditions de travail, toutes plateformes confondues, nous, travailleurs des plateformes de livraisons « ubérisées », décidons d’un mouvement de grève pour la semaine du 08 au 15 juillet 2018. Si nous sacrifions l’une des semaines les plus rentables de l’année (celle des derniers matchs de la Coupe du monde), c’est parce que l’on sait qu’il est devenu urgent de nous unir entre livreurs, afin de dépasser l’extrême individualisation qu’imposent nos conditions de travail, mais aussi de faire entendre nos revendications à l’ensemble de la population.

En effet depuis plusieurs mois nous avons vus nos rémunérations diminuer et les distances de livraison augmenter. Alors que les plateformes continuent de recruter sans cesse de nouveaux livreurs, l’attribution de commandes seules garantes de rémunération ou de places sur le planning s’avèrent de plus en plus incertaines, contribuant d’autant plus à la précarisation de nos conditions de vie. C’est pourquoi nous exigeons :

  • Une tarification minimum horaire garantie par notre contrat
  • La prise en compte de la pénibilité de travail via différents bonus (pluie, week end, nuit, etc.)
  • Des plages de travail et une activité garantie

Nous refusons de voir prospérer et se généraliser un système fonctionnant sur la précarité de ses travailleurs. Ainsi la participation du gouvernement, par le biais de l’amendement Taché, à la pérennisation de ce modèle économique ne nous en est que plus insupportable. En instituant le principe de charte sociale décidée de manière unilatérale et sans contrepartie aucune de la part des plateformes ne peut qu’instituer la dépendance et la précarité des travailleurs qui pourtant produisent de la richesse pour les plateformes.

Pour toutes ces raisons, nous en appelons à la solidarité de tous les travailleurs de tous secteurs, aux étudiants, aux chômeurs, etc. sensibles à nos revendications de contribuer à la caisse de grève afin de nous permettre de renverser le rapport de force vis-à-vis des plateformes. La grève ayant un cout et du fait de la très grande précarité de notre statut nous ne serons évidemment pas payé pendant nos soirées de grève, c’est pourquoi nous mettons en place ce pot commun afin de pouvoir tenir le plus nombreux et le plus longtemps possible.
Une première journée d’action est fixée ce dimanche 8 juillet à 19h, place de la République.
Pour soutenir l’effort de grève, le pot commun est disponible à cette adresse:

https://www.lepotcommun.fr/pot/8a5y4rnh

Des travailleurs de : Uber Eats, Deliveroo, Glovo, Foodora, Stuart.

Pour suivre les actualités de la grève:
La page facebook du CLAP
Le Twitter du CLAP

36607671_2105495652807340_2740368363833262080_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s