Deliveroo prévoit de faire sa propre cuisine et d’automatiser la fabrication et la livraison

Eater s’est procuré un document confidentiel de Deliveroo présenté aux investisseurs. Leur stratégie est glaçante pour tous les travailleurs, c’est pourquoi nous l’avons traduit et lançons un appel à la convergence entre les employés de la restauration et les livreurs. Ne nous laissons pas faire contre le capital, seul la solidarité dans nos luttes peut mener à des améliorations de nos conditions de travail !

Le géant de la livraison de restaurant a établi des plans pour la moitié des coûts et doubler ses marges bénéficiaires

Article en anglais ici 
Traduit par Jérome Pimot

Deliveroo a mis en place un plan radical de refonte de son modèle économique avec l’automatisation et la fabrication de sa propre nourriture dans une présentation de 20 diapositives aux investisseurs, obtenue par EATER. Les principaux objectifs du géant de la livraison dans cette présentation sont :
  1. Créer ses propres offres alimentaires, personnalisées pour les clients
  2. La moitié du coût de la nourriture pour les clients
  3. Automatiser la livraison
  4. Automatiser la production alimentaire
  5. Doubler ses marges bénéficiaires

La société de livraison de repas a recueilli 385 millions de dollars dans sa dernière levée de fond, portant le total à 860 millions de dollars la valorisant à plus de 2 milliards de dollars depuis démarrage de six ans. Cette présentation de Deliveroo a été faite en juillet l’année dernière.

29662568_1781965912109869_6429398203813615787_o

Deliveroo dit aux investisseurs qu’elle réduira de moitié le coût de la nourriture et doublera ses profits | Ellie Foreman-Peck / elliefp

Fabriquer sa propre nourriture

Sous la rubrique “contenu propre”, Deliveroo déclare qu’il poursuivra quatre objectifs essentiels : “nourriture hyper-personnalisée (sic) produite par Deliveroo ; prix plus bas de la nourriture ; créer un cas d’utilisation quotidien ; plus grande marge en raison des économies de la chaîne d’approvisionnement et de l’automatisation”. Depuis un certain temps déjà, l’entreprise rassemble ses propres banques de données, qui déterminent COMMENT, QUAND et QUELLE nourriture les gens commandent en fonction de la FRÉQUENCE, du MOMENT, du LIEUX et des TYPES D’ALIMENTS. (Il existe une certaine opacité autour des données partagées, mais on sait que l’entreprise ne partage pas toutes ses données clients avec ses restaurants «partenaires».)

Fabrication et livraison automatisées

Deliveroo révèle également son intention d’utiliser l’intelligence artificielle et la robotique pour transformer ses opérations et ses coûts dans les cuisines ainsi que de remplacer les livreurs pour transporter les repas jusqu’aux portes des clients. Il prévoit le coût de la nourriture à 1 £ par repas et la livraison à 1 £ par commande.

Les investisseurs se demandent depuis quelque temps comment l’entreprise obtient des volumes significativement plus importants et, surtout, devient rentable. (Un porte-parole de la marque a confirmé à Eater que Deliveroo est maintenant rentable à Londres.)

La réponse de Deliveroo aux investisseurs est que ce changement technologique (et l’énorme réduction des coûts de main-d’œuvre) lui permettra de baisser ses prix à partir d’une moyenne de 24,20 livres sterling aujourd’hui à 12,10 livres sterling dans les années à venir. Le résumé aux investisseur indique également que l’intelligence artificielle et robotique permettront à Deliveroo de doubler ses marges du niveau actuel de 15% à 33%.

La vision d’avenir de Deliveroo

 

Réduire de moitié le prix pour une commande type ouvrirait un marché beaucoup plus grand étant donné que Deliveroo est jugé trop cher par de nombreux clients pour commander régulièrement. Dans la vision d’avenir de Deliveroo, les restaurants seront limités à des “occasions spéciales” et les gens ne cuisineront que “comme un passe-temps”.

Expansion rapide

Deliveroo a fait des progrès considérables depuis qu’il a commencé à fournir aux résidents de Chelsea quelques restaurants en 2012. Bien qu’il ne fasse que du commerce depuis six ans, il prétend maintenant servir plus de cinq millions de personnes dans 12 pays. Les commandes ont été multiplié par 18 l’année dernière par rapport au volume en 2015, selon le pitch aux investisseurs de l’entreprise. La société parle également de l’efficacité de son “manuel d’expansion” : alors qu’il lui a fallu 96 semaines pour atteindre 10 000 commandes hebdomadaires depuis son lancement, il n’a fallu que 33 semaines pour atteindre cet objectif à Paris et 18 semaines à Singapour.

Restaurants et Deliveroo

Deliveroo est rapide à citer des exemples où il a augmenté le chiffre d’affaires pour les partenaires de restauration, et en effet de nombreux restaurants en ont profité très concrètement avec une réelle marge de profits.

Cependant, plusieurs exploitants de restaurant ont parlé en privé de leur inquiétude de faire affaire avec Deliveroo pour les raisons suivantes :

  1. La mesure dans laquelle les ventes par le biais de Deliveroo remplacent les personnes qui achèteraient directement ;
  2. les commissions de Deliveroo qui augmentent ;
  3. Absence d’accords à long terme ;
  4. manque de fiabilité du coureur ;
  5. équipement non fiable ;
  6. Perte de contrôle sur la marque et l’expérience.

Un petit nombre ont rendu leurs préoccupations publiques.

Le propriétaire de la chaîne de barbecue Bodeans, Andre Blais, a cité des « craintes de cannibilisation » lorsqu’il a cessé son partenariat avec Deliveroo en mars dernier. (Bodeans est par la suite revenu à l’application.)

Selon Big Hospitality, le directeur général de la chaîne de restaurants vietnamienne, Pho, Mark Smith, a déclaré qu’en février dernier, il s’attendait à ce que Deliveroo fabrique sa propre nourriture. « Ils contrôlent les données du client. Ils connaissent tous les consommateurs de nouilles vietnamiennes qui ont déjà commandé chez nous à via Deliveroo. Combiner ces données avec leurs propres cuisines, c’est vraiment puissant pour eux de commencer à penser à être un opérateur. »

Mangal 2, un restaurant turc de l’est de Londres, a tweeté la semaine dernière: « Je suis vraiment énervé @Deliveroo. Vous prenez 25% de toutes les ventes, plus la TVA, et vous ne pouvez même pas envoyer un réparateur pour réparer la tablette que vous nous avez donnée […] Inacceptable. »

 

Pendant ce temps, Zan Kaufman de Bleecker Burger a déclaré lors d’un événement à la fin de l’année dernière en référence à Deliveroo: “Ils ne m’ont pas donné un contrat à long terme, donc je suis nerveux. Comme le pourcentage a grimpé, mes nerfs se sont accrus. Deliveroo a dit que Bleecker s’est depuis vu attribuer un contrat à long terme.

Cependant, ce sont les préoccupations des investisseurs qui sont abordées dans ce dossier financier. Le modèle de Deliveroo a fait l’objet d’un examen minutieux depuis son lancement, en particulier pour savoir si l’entreprise pouvait être rentable avec des marges aussi fines. Les projets d’utilisation de l’automatisation et de « créer son propre contenu » semblent destinés à répondre à ces préoccupations.

Les points de l’article ont été soumis à Deliveroo. Un porte-parole de la société a déclaré : « La plateforme Deliveroo Editions permet aux restaurants de s’étendre à de nouveaux espaces, de créer de nouvelles marques et d’atteindre de nouveaux clients sans avoir besoin d’une présence dans la rue. Cela donne des résultats aux restaurants, qui peuvent augmenter leurs ventes, et aux clients, qui ont accès à un choix encore plus vaste de restaurants. »

Le porte-parole a également souhaité réitérer, de son point de vue, que : « Deliveroo renforce le secteur de la restauration au Royaume-Uni et les restaurants qui collaborent avec Deliveroo voient leur chiffre d’affaires augmenter de 30%….”

« Nous avons créé 7200 emplois dans l’industrie de la restauration depuis notre lancement au Royaume-Uni il y a cinq ans et nous sommes fiers que notre croissance profite aux autres.« 

Pourtant, le statut actuel des restaurants et des livreurs semble vulnérable dans la vision de l’entreprise pour l’avenir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s