Retour sur la grève des livreurs Deliveroo à Hong Kong

chrome_2018-01-23_16-29-46

   Lundi 22 au soir, entre 50 et 100 livreurs se sont rassemblés pour faire grève et bloquer le service de Delivroo dans certains quartiers de Hong Kong et devant les locaux de la plateforme près de Sheung Wan.

   La raison principale tient dans les récentes modifications de la gestion des emplois du temps par Deliveroo. Alors qu’auparavant les livreurs bénéficiaient d’une garantie de 11 heures de travail par jour, payées minimum 75 HK$/h (environ 7,8€) avec une heure de pause comprise pour déjeuner, la plateforme a décidé de brider l’application des travailleurs afin de les déconnecter pendant les heures creuses (où l’activité est faible) et ainsi éviter de leur payer les minimums garantis. Un nouveau système de statistiques pénaliserait même certains livreurs sur la base de leurs performances (assiduité, vitesse, respect des normes imposées par la plateforme, etc.)
Ainsi ces déconnexions feraient perdre 3 à 5 heures de salaire par travailleur, ce qui représenterait environ 14 heures de travail en moins par semaine. A raison d’environ 100 HK$ / h (approximativement 10,5€), la perte de revenus mensuels est estimée entre 5 000 HK$ (521€) et 6 000 HK$ (625€).
Un autre motif de mobilisation concerne la fin de l’indemnisation des amendes par Deliveroo. Afin de respecter les délais de livraison dans les rues étroites d’Hong Kong, la plupart des livreurs sont obligés de se garer sur des espaces non prévus pour le stationnement, et la police n’hésite pas à leur infliger des amendes. Les livreurs qui pouvaient recevoir jusqu’à deux amendes par jour étaient jusqu’ici indemnisés par Deliveroo, qui désormais refuse de les rembourser. A cela s’ajoute les frais d’entretien du véhicule ainsi que le coût de l’essence qui restent à la charge des livreurs hongkongais.

photo6285203137958619121

  Alors que la grève s’était poursuivie dans la journée du 23, et qu’un mouvement était prévu pour le jeudi 25 janvier 2018, la direction a annoncé rétablir leur journées de 11 heures. Néanmoins le mouvement aura permis de rassembler pour une premières fois des livreurs de toutes origines (puisque Deliveroo pouvait jouer de la concurrence entre travailleurs parlant Chinois et les autres, principalement Pakistanais et Indiens) dans la remise en cause du statut d’auto-entrepreneur.


Sources :
https://wknews.org/project/2/1/1644
https://www.hongkongfp.com/2018/01/23/hong-kong-riders-takeaway-app-deliveroo-go-strike-new-work-arrangements/
http://www.ejinsight.com/20180123-deliveroo-hk-workers-go-on-strike-over-new-job-rules/
http://www.scmp.com/news/hong-kong/community/article/2130206/grumbles-hong-kong-deliveroo-riders-strike-over-changes

Publicités

Une réflexion au sujet de « Retour sur la grève des livreurs Deliveroo à Hong Kong »

  1. Ping : En grève contre Slaveroo – Classe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s